Blog Guadeloupe de la vie à Tigligli
Tigligli pour des vacances réussies

Ils étaient 8 au départ de Bouillante, prêts à braver la forêt, les lianes, les racines, la boue et la pluie, les dénivelés…une expérience inoubliable sous la chaleur des tropiques.

Martine a concocté un programme sucré/salé : alternance de sommets, de crêtes et de plages aux eaux cristallines sur une semaine. Première étape derrière Tigligli pour se mettre en jambe, à la recherche des cascades perdues dans la forêt. Première nuit à la ferme biodynamique de Birloton, de l’autre côté de la vallée, après un repas mijoté par Marie-Laure. c’est l’occasion de se familiariser avec les hamacs (et les nœuds !!!) et aux bruits de la forêt.

Guillaume dans son hamac...il ne ronfle pas encore ^^

Guillaume dans son hamac...il ne ronfle pas encore ^^

Le lendemain, les aventures commencent véritablement avec la montée aux Pitons de Bouillante. Vue magnifique sur la côte sous le vent mais aussi rencontre avec les vraies traces de la Guadeloupe : escarpées, humides, quelques fois envahies de branchages et de lianes… un vrai bonheur !!! Martine sort son fidèle coupe-coupe pour ouvrir la voie. Au sommet la récompense : une vue magnifique sur les monts de la Basse Terre, la Soufrière, d’habitude timide, au loin, quasi dégagée, la mer des Caraïbes d’un côté, l’Océan de l’autre. Un endroit parfait pour le pic nic du midi !

Au sommet du Piton de Bouillante

Au sommet du Piton de Bouillante

En bon logisticien, Dédé attend les aventuriers sur le route de la traversée, aux pieds de Mamelles avec un premier ravitaillement (y’a plus de rhum…). La nuit s’annonce belle et reposante après ces deux jours intensifs. Mais la forêt cache bien son jeu.

Départ matinal vers Belle Hôtesse pour la 3ème étape, la plus longue, mais toute en chemins de crête. Et là, surprise ! Les forestiers n’ont pas ouverts la trace ! A 15 heures, il est évident que le refuge est encore trop loin et donc inaccessible aux marcheurs. Martine les emmène donc sur la trace des Contrebandiers (ancienne “route” reliant la côte au vent de la côte sous le vent à travers la montagne) pour un retour (forcé) à Tigligli pour une nuit confortable et une bonne douche bien méritée et du rhum à gogo !!

Au coeur de la forêt

Au cœur de la forêt

DSCF0982

4ème étape de MOrne Mazeau à la plage des Amandiers à Saint Rose : la récompense. Le bain dans la mer des Caraïbes est somptueux après l’expérience de la forêt tropicale. Arrivé à Bellevue (qui porte bien son nom), la forêt tropicale cède la place aux champs de canne, un autre monde. La vue sur la barrière de corail du Grand Cul de Sac marin est splendide. Les aventuriers sont accueillis par les ficus, les bougainvilliers multicolores… et le Gligli. A chaque pas, les papillons s’envolent. Les bœufs de trait sont de sorties (c’est la saison de la coupe) accompagnés des Pic Bœufs immaculés.

Les 2 dernières étapes (après une journée bleue) mènent au toit de la Guadeloupe par un passage que tous connaissent bien désormais : le refuge de la Citerne et la trace Karukéra… synonyme de poulet boucané et de banane au chocolat (ah, j’oubliais le Ti’ Punch).

Merci à tous pour cette semaine épique.

2 kg de boue à chaque pied, la forêt se mérite sous les tropiques !!

2 kg de boue à chaque pied, la forêt se mérite sous les tropiques !!

Spéciale dédicace à Mathieu et Guillaume, les porteurs d’eau de la trace des Contrebandiers.

FILED UNDER: Découvertes, Ecobalades

This entry was posted on Vendredi, mars 23rd, 2012 at 22:40. You can follow any responses to this entry through the RSS 2.0 feed. You can leave a response, or trackback from your own site.

There are 1 response to this post:

Mart'inn
mars 25th, 2012 at 10:26

Merci à toute l’équipe, votre courage, votre volonté et votre joie de vivre nous ont permis de vivre une aventure tropicale qui restera longtemps gravée dans nos mémoires !
Et un Ti Punch de + ….

Leave a Reply

mars 2012
L Ma Me J V S D
« fév   nov »
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293031  

Archives: